La Garde Royale

Forum de La Garde Royale, guilde royaliste
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Livre d'Archibal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Le Livre d'Archibal   Lun 17 Déc 2007 - 22:53




-----------------------
Tome 1
-----------------------



Depuis qu'il s'était retiré du monde, il y avait une éternité de cela, Archibal n'avait vu personne. Le magot qu'il avait accumulé durant sa jeunesse aventureuse lui avait permis d'acheter un château sinistre et menaçant, une de ces forteresses de guerre que le passant honnête observe de loin par curiosité mais évite d'approcher.



Les murs d'enceinte en étaient hauts et épais, et le donjon de trois étages dominait la vallée. Flanqué de quatre tours d'angle, l'ouvrage voyait son entrée défendue par un pont-levis qu'on n'atteignait qu'après avoir franchi une longue passerelle, étape indispensable pour traverser les douves. Et emprunter cette passerelle était déjà une aventure pour le visiteur indésirable. Car après avoir franchi la tête de pont, fort poste de garde doté de deux herses lourdes et hérissées de pics mortels, il lui fallait en effet passer encore deux ouvrages défensifs avant que d'arriver au pont-levis lui-même.
Pont-levis qui était rarement baissé...

Archibal était tranquille. Jamais on ne vint le déranger en son logis, le tirer de son étude, et il passa tout ce temps à lire et à enluminer des manuscrits, tel un ermite. Quoique les ermites vivent rarement en de telles demeures...

Sa hache était rangée au-dessus de la cheminée de la salle commune, exposée au regard de tous, fixée de telle manière qu'un improbable visiteur y eût pu lire sa fière menace :


Si Exilé et Cartelois agresse Archibal, Archibal tuer Exilé et Cartelois : ça être répression.
Si Exilé et Cartelois pas agresser Archibal, Archibal tuer Exilé et Cartelois : ça être prévention.
Exilé et Cartelois qui va mourir, te rappeler d'Archibal...




Parfois, le soir, après que ses serviteurs avaient enlevé les restes du repas, il prenait sa pipe et se postait là, debout, lisant ces quelques mots. Alors, les yeux dans le vague, il se remémorait sa vie perdue, l'époque heureuse et insouciante de sa jeunesse, quand il vivait à Nedmor...
Le reste de ses journées, il le passait dans sa bibliothèque, dont il était devenu le principal rat. Sans doute fallait-il voir dans cette occupation la raison pour laquelle il avait tant changé. Le fier et féroce guerrier d'antan était devenu une sorte d'ours mal léché, ses mains calleuses à force de porter la hache étaient devenues presqu'aussi douces que celles d'un troubadour, le géant musculeux et terrible s'était mué en une sorte de grand échalas, mais chenu et tord, à l'âge indéterminé, qui marmonnait tout seul en compulsant livres et parchemins.

Mais bien fou qui s'y fût fié ! Car même s'il avait perdu de sa superbe, il était encore capable de soulever son arme et de lui faire danser une gigue meurtrière...
Un jour, il eut la surprise de voir un voyageur se présenter devant ses portes. Juché debout sur sa monture, il s'égosillait pour se faire entendre du Guerrier, disant vouloir s'entretenir d'affaires importantes avec le Seigneur de ces lieux.

Archibal s'aperçut, et il en conçut un fort étonnement, qu'il n'avait pas envie de la rabrouer.
Ainsi entra en son logis son premier visiteur depuis... Du diable s'il savait depuis quand ! C'est que le temps s'écoule étrangement et se montre particulièrement langoureux et insidieux, quand on vit seul avec ses livres...

C'était l'être le plus étonnant qu'il avait été amené à rencontrer ! Qu'après toutes ces années, quelque chose pût encore le surprendre lui causait un singulier plaisir... Mais comment décrire un tel assemblage ?... Grand et élancé comme un coureur de fond, d'une pâleur mortelle accentuée encore par sa chevelure noire de jais, il était doté d'un manteau de mage.

Les yeux pénétrants d'Archibal le dévisagea, tentant de relever les détails qui manquaient à son esprit pour tirer les conclusions qui s'imposaient... De grands yeux mauves, bizarres et inquiétants, mais magnifiques également... Une longue tunique assortie à ces yeux... Pas de métal... Un magicien, sans doute.

-- Salutation Noble Archibal, je suis Takrech, l'intendant de notre Roy Galoregor, J'ai oïue dire par les Nobles Chevaliers de la Guilde "La Garde Royale", que tu avais mené des actions glorieuses aux abords de Nedmor pendant la tentative d'assaut de notre ville par les membres du Cartel de Brumebois et des membres Exilés

-- "Tu ne peux pas rester , ainsi cloitrer dans ton Château, ainsi voici ma proposition."
-- " Je ferais louange de ta bravoure auprès de la Garde Royale et ainsi tu t'assurera leur protection et en contre partie , tu devra faire allégeance à notre Roy Galoregor, il saura te récompenser par ta juste valeur.
--Quel est ta décision Noble Archibal ?


Se sentant en quelque sorte forcé d'accepter, du fait de la présence de Takrech, Archibal rétorqua :

"Arfffff, Noble Takrech, tu peux repartir voir ton Roy, et le remercier de sa gratitude, mais personne ne décidera à ma place".

Et c'est ainsi que Takrech reparti le sourire en coin et se disant :
-- "Il est rude mais il a le cœur pure, je suis certain qu'il viendra grandir nos rangs mon intuition ne m'avais pas trompée"

Archibal en rage, tournant dans tout les sens, repensant à cette visite, "comment peux-t-on m'ordonner de faire un choix ?"

Il avait, disait-il, participé à de durs combats et perdu tant d'amis qu'il ne pouvait plus que souhaiter maintenant que cessassent les guerres et les continuelles démonstrations de colère et de force de ses contemporains. Il était resté longtemps retiré du monde, pleurant sur les âmes disparues et sur un passé perdu.

Sa retraite était maintenant terminée. A défaut d'avoir fait son deuil, au moins était-il dorénavant capable de faire face à ses démons. Il désirait maintenant rejoindre les acteurs du présent, afin peut-être d'améliorer le monde. Voire même de retrouver ce qu'il avait perdu. Il avait donc pris la route, espérant rencontrer des compagnons ou un clan susceptibles de lui apporter ce dont il avait besoin.

Il arriva ainsi devant le Roy Galoregor, face à lui un genoux à terre , la tête levée , et dit :

"Le passé est passé, le présent est présent, MAIS le futur je le ferais à vos cotés, Vous pouvez compter sur mon dévouement"

Ainsi commençant la nouvelle vie du Noble Chevalier Archibal au sein du clan "La Garde Royale"


-----------------------
Fin -- Tome 1
-----------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Lun 17 Déc 2007 - 22:57




----------------------------------
Tome 2 : Ferveur au château
----------------------------------



Cela fait plusieurs jours, que le guerrier Archibal, de la guilde "La Garde Royale" arpente les pleines de Mérulik et de Cyrosh.

Pourquoi ce guerrier voyage-t-il autant en ce moment ?
Est-il a la recherche d'un bien précieux ?

Fier sur son cheval noir, Archibal franchissais le portail du château de la guilde, lorsqu'il croisa « Mad Directeur ».

« Salutation Mad, je suis content de te voir ici, que ce passe-t-il ? Il y a beaucoup d’agitation au château»


« Tu n’es pas au courant, il y a le Chevalier Guilliver qui a annoncé qu’il y aurais un nouveau chevalier parmi nous »
« J’ai voté pour toi et pour m.ric
»

« Ha , je ne savais pas merci pour ton attention , je te laisse, je me doit de me reposer.»

Aracée par tout ces jours de voyage a récolté des informations sur l’artisanat du Forgeron, Archibal regagna sa chambre, nettoya son armure, remis en ordre ces notes sur les cartes des futurs régions a visité et surtout, il cacha sous sa chemise un parchemin vieilli qu’il plia en quatre.
Chose faites, il redescendit fier dans la cour afin de nourrir son cheval fidèle compagnon de route.
Tout en nettoyant son compagnon, il repassa à l’annonce de Mad Directeur.

Il a voté pour moi , Pourquoi ? Pourquoi une tel annonce de chevalier ?

Chose faites , il reparti, sur le retour il croisa : Nipini

« salut Archibal, tu sais que nos chevaliers vont nommé un nouveau membres de la guilde. Loic et m.ric se sont présentés pou ce post, je suis trop jeune pour postuler mais m.ric serais bien à ce poste »

« Sans voie, Archibal n’a pas pu répondre »

Pourquoi tout ceci ?
Perturbé par la chose, Archibal pris la direction de la salle commune, Guilliver était assis à la table.
« Archibal, viens t’asseoir , je suis bien content de te voir, as-tu de bonne nouvelle à m’annoncer »

Des bonnes nouvelles, est ce une bonne nouvelle d’être chevalier ?

« Noble Chevalier de la Guilde, je reste perplexe à votre annonce, car ce sera surement une mauvaise nouvelle à vos yeux »
« Que veux tu dire Archibal ? »
« Ce sera une mauvaise nouvelle, car je ne comprend pas que l’on puisse postuler pour devenir Chevalier »
« Pour moi la Chevalerie est une haute distinction de la part de ces pères au sein d’une guilde. On ne peux pas postuler. Car le mérite doit se faire par ces actes , cela doit être naturel , on ne se change pas en chevalier par un titre donné. »


« Ainsi j’ai le regret de vous dire que je ne postulerai pas pour les raisons que je viens d'évoquer»


Guilliver ne dit mot, un sourire aux lèvres, est ce la réponse qu’il souhaitait entendre.

Puis il dit :
« Tu a chevauché longtemps en ce moment, as tu trouvé ce que tu cherchais ? »
« Oui noble Chevalier, et ceci est une excellente nouvelle, j’ai trouvé ce que je cherchais , mais je doit en vérifier la teneur. Car je ne voudrais pas donner de faux espoir aux membres de la guilde »

« Je doit vous laissé Chevalier, j’ai de la route demain »



----------------------------------
Fin -- Tome 2
----------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Lun 17 Déc 2007 - 22:59




--------------------------------------------
Tome 3 : Annonce de Prince Laurent
--------------------------------------------



Quelques lunes ont passé après l'annonce de Guilliver de nouveau Chevalier de la guilde, les prétendants faisaient face aux Baron et Chevaliers de la guilde.

Le silence régne dans la grande pièce de la guilde.

Prince Laurent s'avance et après un discourt dit :

"mOr, avance toi vers moi . "

Du plat de grande épée il la posa sur l'épaule gauche de Mor et dit :

"mOr, au nom d u Roy Galoregor, les Chevaliers et moi même, te dessernons le Titre de Chevalier de la Guilde "La Garde Royale", désormais ton nom sera Chevalier mOr" et la lourde épée du Prince Laurent retomba sur l'épaule droite de mOr.

Le Chevalier mOr alla rejoindre les autres Chevaliers de la guilde. Mais le Prince Laurent resta et dit :

"Nous avions déjà eu beaucoup de mal à nous décider au dernier vote, et je ne vous cache pas que cela a été encore plus dure cette fois-ci. Tellement difficile de trancher que nous avons décider d'élire non pas un, mais deux nouveaux chevaliers de la Garde Royale."


"Archibal, avance toi vers moi"


Du plat de grande épée il la posa sur l'épaule gauche d'Archibal et dit :

"Archibal, au nom du Roy Galoregor, les Chevaliers et moi même, te dessernons le Titre de Chevalier de la Guilde "La Garde Royale", désormais ton nom sera Chevalier Archibal" et la lourde épée du Prince Laurent retomba sur l'épaule droite d'Archibal.


Le Chevalier Archibal alla rejoindre les autres Chevaliers de la guilde.

"Je laisse à nos Chevaliers la parole afin qu'ils puissent vous adressez un mot".

Le Chevalier mOr prit la parole et dit :

"je vous remercie pour l'honneur que vous me faites pardon que vous nous faites a moi et archibal.
Desolé pour ceux qui ont espérés en vain je les comprend étant donné que j'ai été dans le meme cas il n'y a pas si longtemps de cela!
je promet de continuer à servir la garde royale et notre roy comme je l'ai fait jusqu'à maintenant voir mieu!
je dedicace mon dernier combat à cette élléction qui m'ennivre de joie (rendez vous dans le cimetière)"


ce fut au tour du Chevalier Archibal de prendre la parole :

"Je tiens à remercie toutes la guilde de me faire confiance, j'honorerai ce titre par la juste valeur de mes actes au sein du royaume et envers les membres de la guilde.
Je félicite le Chevalier mOr qui m'a rejoins et j'encourage les autres prétendant à garder espoir .
Je propose à tous les membres de la guilde de se retrouver demain afin de se rejouir de cette annonce et boire les cervoises fraîches que je ramenerai de fuisserage".


Et c'est ainsi que la liasse général, des cris de joie se faisaient entendre :

"Vive le Chevalier, mOr, Vive le Chevalier Archibal "



--------------------------------------------
Fin -- Tome 3
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 19:19




--------------------------------------------
Tome 4 : Fraiche Colombe
--------------------------------------------


N'ayant pas le courage de se rendre auprès de lui, elle choisit de lui faire parvenir une missive. Elle choisit l'une de ses plus belles plumes, ainsi qu'un parchemin d'une très belle qualité, il sentait bon. Elle ne tenait pas à écrire avec du sang, elle choisit une encre noire, toute fraiche et inutilisée depuis fort longtemps.

" Cher Archibal,

Je tenais à vous faire parvenir un petit mot, pour vous remercier d'avoir rendu à mon cœur l'instant de quelques secondes l'espoir qu'il puisse exister encore de bons sentiments, purs et sensibles. Il y a fort longtemps qu'un homme aussi fort et valeureux que vous ne m'avait pas glisser de si tendres mots au creux de l'oreille, j'ose espérer pouvoir voler une de vos nuits pour consommer à jamais cette sensation qui git en moi. Merci de tout mon cœur, aujourd'hui fut une des plus belles victoires, à vos cotés, je ne me sens plus comme une guerrière sanguinaire et sans pitié, mais comme une femme qui se bat pour l'amour de son royaume. Vous avez déjà ma confiance, laissez moi vous offrir plus...

Votre Pely."

Pour faire parvenir cette missive, elle hésita entre le corbeau et la colombe... Elle se décida pour la beauté de la blancheur pour une fois.


--------------------------------------------
FIN -- Tome 4
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:18




--------------------------------------------
Tome 5 : Précieux....
--------------------------------------------


" Un beau parchemin , de haute qualité , écrit de la plus belle encre du royaume, les lettres semblent couler comme l'eau d'une belle source sur les pierres rugueuses du temps"

Le chevalier Archibal fort surpris par cette missive ne regarda que la signature de l'auteur , mais un parfum inhabituel viens perturber son attention.

"Signé Perly" hum me dit je est ce suite à ma missive au royaume concernant la tentative de vol dans la forteresse " Pour moi l'affaire est clause"

Alors le Chevalier gronchont commença à lire la missive.

C'est alors que son valet dit à Archibal
" Maitre , il y a un problème "
"Non que veux tu !! tu me perturbe dans ma lecture"
"Mais Maitre je ne vous ai vu pleuré que deux fois "
"La première a la mort de notre maitresse"
"La seconde ce soir"
"C'est pour cela que je m'inquiète Maitre"

Archibal encore dans les mots de douceurs de cette coursive n'entendit pas les mots de son valets

Ce fut à ce moment la que notre seigneur se leva
" Selle mon cheval je doit partir au plus vite,
Ne lustre pas mon armure , je n'ai point de temps à perdre."

"Maitre que vous arrive -t-il , j'insiste, est-ce une aussi mauvaise nouvelle"

NON mon ami, je n'ai fait coulé qu'une larme , mais une larme de joie, car une Grande Amie a besoin de moi , et je n'ai pas les mots pour lui écrire ainsi , je préfère fendre le royaume et être à ces cotés sache que mes actes sont plus valeureux qu'une missive"

C'est ainsi à peine repu de cette soirée, notre maitre enfourcha son destroyer pour repartir voir sa bien aimée et ainsi ... avoir toujours son épée en soutiens

" Le valet du royaume , du château du maitre se dit : " Mon maitre n'aspire qu'une chose "
"Si mon Maitre pouvais avoir le mouchoir de sa bien aimée en gage , il chercherai le graal pour elle "
---------------------------------------------------------------
Ha me dit-je, je n'ai jamais aussi bien dormi qu'ici, j'ai l'âme en paix.
Interpelé par une douce odeur de parfum, archibal compris qu'une grande guerrière est venu le voir.
Quel dommage ? je me suis assoupi en l'attendant, je vais de ce pas chercher un présent cela lui fera grandement plaisir.

Partant l'air joyeux le chevalier Archibal parti trainé sur les environ de mérulik, il récolta quelque branche de triffide mais pas convaincu de sa trouvaille.

Il parti alors du coté de la hanse , surement trouvera-t-il autre chose, rien , il profita pour perfectionner son art du combat contre quelque malheureux exilés osant perturbé sa bonne humeur.

Toujours rien pour convaincre sa magicienne de son attachement, il repartis sur mérulik .

"Je doit bien avoir quelque chose dans mon coffre".

Ouiiii j'ai trouvé.

Gai comme un luron , le chevalier archibal revins sur la forteresse sa guerrière, dormais , elle souriais, sa beauté éclairé la piéce :
" .. comme j'aimerais lui tenir la main .. et lui chuchoter de belles paroles "

Ne voulant pas la reveillé, le chevalier déposa à ces cotés , les deux pauvres branches de triffide ainsi qu'un paquet.

Il griffona un mot qui disais ceci:

"Cher Pelyroja,
Je ne peux rester à vos cotés plus longtemps, dés ce soir une longue route m'attend afin de prêter main forte à nos amis de brosems ce dimanche.
Ainsi veuillez accepter ce maigre présent, ainsi par cette item je serais au prêt de vous même éloigné.

Signé Archibal"

et archibal s'endormi paisible devant elle ....



--------------------------------------------
FIN -- Tome 5
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:21




--------------------------------------------
Tome 6 : Lueur
--------------------------------------------


Alors que la nuit approchée, pas une seule nouvelle à l'horizon de Archibal. Elle se sentait idiote d'attendre du haut de sa tour, elle n'avait pas pour habitude de se laisser faire, étant l'une des rares femmes des Inferum Damnare, elle avait pour habitude à ce qu'on critique son physique et sa barbarie... Elle n'était pas vilaine, elle avait bien un grain de beauté, mais elle n'avait pas la douceur d'une magicienne... Le corps à corps lui avait laissé plus d'une cicatrice... Elle n'imaginait pas pouvoir plaire à un homme, sa solitude etait pour elle comme une condamnation. Mais cet homme, lui rendit espoir, même si cela ne devait durer qu'une seconde, il lui avait rendu ce sourire si rare sur ses lèvres.

Une chance pour elle que ces compagnons dorment à point fermé, dans le cas contraire ils auraient vite fait de se poser des questions vis a vis du comportement de leur baronne, des plus douteux.

Le visage triste, elle se résigna à rejoindre le hall, à l'écart elle y trouva une place ou elle se laissa tomber à terre. Lasse, elle sombra dans un sommeil profond.

Au levé du soleil, elle se réveilla... Elle sentit une chaleur tout prés d'elle.

- Archibal... dit-elle tout doucement pour ne pas attirer les regards.

Son cœur se mit à battre fort, très fort, elle se leva surprise, alla auprès d'un point et plongea la tete dedans. Elle se retourna.

- Pas de doute c'est bien lui. Que dois-je faire ?

Ne sachant que faire, elle se laissa guider par son instinct, elle voulait l'embrasser, le serrer fort dans ses bras, sentir son odeur, caresser sa peau...

- Une minute ! se dit Pelyroja... Elle s'éloigna... Tout le royaume sait que j'ai été traité de tous les noms, que mon honneur est taché... Peut être... qu’Archibal a pitié de moi...

Une larme coula le long de sa joue... Elle ne voulait pas y croire... Elle décida de retourner auprès d'Archibal et de laisser le destin guider leurs pas. Elle lui glissa un tendre baiser au creux de son cou, et lui souhaita avec tendresse un bon repos.



--------------------------------------------
FIN -- Tome 6
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:25




--------------------------------------------
Tome 7 : Seul....
--------------------------------------------


Parti à l'aube de la forteresse de broquir , le chevalier archibal chevauchât toute la matinée afin d'arriver sur brosem.
De nouveau dans une demeure ami, le silence régnais. Pas l'ombre d'une âme.

Tournant en rond dans la forteresse , il choisit de commencer à préparer ces affaires pour la bataille de dimanche.

Il aligna méthodiquement toute ces affaires potions, chamalla, potion de force, rien de manquais, il affûtât sa longue lame mais n'avais pas plus de courage ces pensées étaient ailleurs.

"... Pely, cela si peu de temps, nous commencions seulement à mieux nous connaitre... comme j'aimerais être à tes cotés , regarder ton visage d'ange , être ton fidèle Chevalier..."

"...déjà 1 jour sans toi , une éternité a mes yeux..."

ainsi vagabondais les pensées d'archibal, la fatigue le gagnant par le voyage, il décida de se reposer dans une chambre de brosem mais sa pensée parti pour broquir



--------------------------------------------
FIN -- Tome 7
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:28




--------------------------------------------
Tome 8 : Une mèche...
--------------------------------------------


La jeune femme se retrouva seule... Un petit mot de la part d'Archibal, lui annonçait qu'il quittait Broquir pour se rendre à Brosems, ou bientôt une bataille allait éclater. La douceur des trifides apaisèrent sa tristesse.

Pely se mordit si fort les lèvres qu'elle se blessa, elle laissa s'échapper un profond soupir. Elle avait terriblement envie de prendre son sac et de fuir à Brosems retrouvé celui qui avait rendu à son cœur un soupçon de vie.
Mais... Elle avait d'abord une chose à finir... Elle devait atteindre ce pouvoir divin qui lui permettrait de laver son honneur sur la place publique.

Le sang commença à couler sur son menton, elle sentit cette chaleur, et surprise elle cessa de mordre sa lèvre... Elle prit dans ses bras les trifides que lui avait offert Archibal, et sourit... Elle savait qu'elle ne pouvait pas se sentir totalement sereine jusqu'à la mort de ces traitres, mais elle souhaitait au plus vite se débarrasser de ces démons pour profiter pleinement de cet amour naissant.

Elle prit son sac, et s'en alla, non pas vers Brosems, mais vers le Repaire des Brigands, la bas... elle y apprendrait ce fameux pouvoir divin... A son retour, elle tenait à écrire au plus vite à Archibal pour lui livrer l'amour qu'elle lui portait.

De retour à Broquir, la jeune femme n'avait, malgré la fatigue, qu'une seule idée en tête écrire à Achirbal. Elle se rendit directement à ses quartiers privés, là il y trouva le calme et se mit aussitôt à la tache :

"Mon cher Archibal,

J'avoue avoir tardé à vous écrire, mais sachez que je n'ai cessé de penser à vous depuis tout ce temps. Votre présence me manque, mais milles merci pour les trifides, ainsi que cette pierre que je conserve si précieusement sur moi. Tous ces biens me rappellent combien vous êtes important pour moi.

Je tenais absolument à vous souhaiter de tout cœur bonne chance pour demain, et m'excuser de ne pas pouvoir être auprès de vous... J'ai à faire ici, à Broquir, mais je vous rejoins au plus vite. Vous me manquez terriblement... Et j'ose espérer que ma présence vous manque un peu aussi...

Écrivez moi vite...

Votre Pely' "

Avant de sombrer dans un sommeil, la jeune femme coupa une mèche de ses cheveux, qu'elle accrocha à la lettre à l'aide d'un fil soyeux. Elle s'endormit avec le souvenir de cette première nuit avec Archibal.


--------------------------------------------
FIN -- Tome 8
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:33




--------------------------------------------
Tome 9 : Une âme en peine ....
--------------------------------------------


Dans la contrée de Brossem, le temps était radieux, nos amis royalistes commencent à arriver tout doucement, par une belle journée de soleil je sortie faire un tour afin de mieux mémoriser la contrée pas une âme .

De retour à la forteresse, une commande de choppe de bière pour un membre de la guilde m'attendais ,
" Archibal, voici les minerais de cuivres (50), peux tu me faire 25 choppes de bières . Merci Arkim"

"25 choppes me dit-je, j'en ai pour la journée".

Ainsi Archibal commença à préparer ces outils à faire chauffer le four afin de faire fondre le précieux minerais et commença à raison de 8mn par choppe il ne fallait pas trainer.

Au bout de 2h, trempé de sueur par l'effort, 20 superbe choppe était déjà fabriqué, lorsqu'un messager vint le dérangé :

"Chevalier, j'ai une missive pour vous"
"Ne voit tu pas que je suis à la tache, ne me dérange pas et reviens plus tard"

Perturbé par cette escarmouche, il semis au travail, mais

"...une missive, Pely, c'est Pely j'en suis sur , quel idiot ..."

Lâchant ces outils , il parti à la recherche du messager, de justesse il put le retrouver, noir par la suie du feu il demanda au messager :

"..montre moi cette missive"
oui c'est bien Pely, j'en reconnais l'écriture mais je ne peux la prendre avec l'état de mes mains.

"..Messager, rend moi un service pose délicatement cette missive sur ma paillasse, je la lirais plus tard, merci à toi"

Arff, il me reste qu'une choppe à faire, vite je termine et j'irais voir cette lettre. Sa commande finis , il courut faire un brin de toilette et courut lire cette lettre.
Délicatement, il commença par sentir le papier , un doux parfum s'en échappait, il l'ouvrit délicatement, et commença à lire. Arrivant à la fin, il découvrit une mèche de cheveux de sa Pelyroja, SA Pelyroja , mais était -elle vraiment libre pour un jardin secret.

Il pris la mèche et la plaça sous son armure près de son cœur.

Mais Archibal n'était pas satisfait

Archibal, chauffa une aiguille à vif, il retira son armure et la tunique , son torse musclé apparaissais, il pris le fil soyeux où était accrocher la mèche de cheveux , pris un mord de bois entre ces dents et commença à broder au niveau du cœur . A chaque coup, des perles de douleur tombais au sol, au bout de 7 fois, il fit un peu noeud d'arrêt et coupa le surplus de fil.

Reprenant son souffle il avais bien ½uvré une superbe ligne de 7 petit point était réalisé, la mèche de cheveu de Pely pendait doucement sur son c½ur. Remettant ces affaires et sa lourde armure .Pris un crayon de bois et commença à écrire :

"Cher Pelyroja,
Je ne sais comment vous exprimer ma joie de vous avoir lu de sentir un bout de votre être contre moi, sachez qu'il ai accroché par 7 points , ainsi chaque jour de la semaine il me rappellera votre présence ,il réchauffera mon c½ur par ces nuit froide de Brossem. Il me tarde de vous retrouver sur Broquir.
Mais une ombre plane tout à coup, je ne trouve pas les mots, mais j'ai besoin de le savoir , cela me soulagera : N'avez vous pas de prétendant ? Je ne voudrais pas apporter de discorde à cause de mon amour envers vous."
C'est un peu direct mais je ne peux cacher mon caractère.
J'espère ne pas vous avoir offensé avec mon interrogation.

Mais sachez qu'il faudra désormais m'arracher le c½ur pour reprendre votre mèche. J'ai mis beaucoup de temps pour vous exprimer mes pensées qui se bousculent encore.

Vous me manquez beaucoup, j'ai hâte de revenir sur Broquir afin de m'allonger auprès de vous .... Dés notre défense de forteresse, je remonterais sur Gonk pour améliorer ma technique de combat et je me dépêcherais de revenir .

Cher Pelyroja, je vous embrasse chaleureusement, Votre Dévoué Chevalier .

Archibal"

Le messager prît la missive et parti


--------------------------------------------
FIN -- Tome 9
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:40




--------------------------------------------
Tome 10 : Les Traites
--------------------------------------------


Un messager s'approcha de la demeure des Inferum Damnare. Il s'arrêta net lorsqu'un cri s'échappa des profondeurs de la bâtisse. Il prit son courage à deux mains et arriva aux portes, il frappa...
Une grosse femme, du nom de Berta, vint lui ouvrir :

- Vous demandez ? grommela t-elle.

- J'ai une lettre pour la baronne des lieux, Dame Pelyroja, s'efforça t-il de répondre.

- Suivez donc moi, rétorqua Berta.

Ils prirent un long couloir, puis des marches qui menaient aux caves, une direction qui ne rassurait pas le jeune homme. Alors que Berta allumait une torche, un second cri vint troubler le calme. Le messager ne put s'empêcher de demander :

- Etes-vous certaine que nous allons dans la bonne direction ?

- Dam' Pely' s'entretient avec un traitre.

Il arrivait devant une porte, Berta frappa trois coups. C'est là qu'une voix s'éleva de l'autre coté :

- Qui ose venir me déranger... !

Vlam... La porte s'ouvrit d'un coup net et précis. Une jeune femme apparut, ensanglantée de la tête au pied. L'image de cette femme et l'odeur qui le frappa en plein visage lui donna la nausée. Sa tête tournée, il tomba à terre, inconscient. Pelyroja se tourna vers Berta :

- Qui est ce ?

- Un p'tit messager, qui dit avoir une lettre pour vous...

Le visage de Pely s'adoucit, ça ne pouvait être qu'Archibal. Elle attrapa Berta et lui dit :

- Berta, prend soin de cet homme, donne lui tout ce qu'il demande... Et prépare moi un bain, avec des pétales de rose noire.

Berta resta muette et figée face au comportement étrange de sa baronne. Voyant Berta rester sans bouger, Pely la secoua un peu :

- Ouste !

Pely referma la porte derrière elle. Elle alla retrouver le traitre avec qui elle s'entretenait. L'homme était attaché à une table et son corps était mutilé. Elle prit sa lame et s'approcha de lui pour lui glisser à l'oreille :

- Si je n'étais pas profondément amoureuse, je t'aurai gardé en vie encore quelques heures. Je te laisse une dernière chance pour me donner ces noms !

L'homme lui cracha à la figure, sans même hésiter une seconde de plus Pely lui trancha la gorge. Elle observa silencieusement le sang couler, et sans même se retourner alla rejoindre ses quartiers privés.

Le bain était prêt, Berta se tenait à coté.

- Comment se porte notre invité, glissa Pely.

- Il reprend des couleurs peu à peu.

- Bien, laisse moi maintenant, et cesse de me regarder avec ces yeux là !

Une fois seule, la jeune femme se dévêtît, et glissa dans l'eau tiède.

Une fois sortit du bain, Pelyroja alla retrouver le jeune garçon qui avait une lettre pour elle. Apres quelques échanges de courtoisie, elle s'inventa une petite excuse pour s'enfuir lire le mot d'Archibal. Aucun doute la lettre était bien de lui.

"Cher Pelyroja,
Je ne sais comment vous exprimer ma joie de vous avoir lu de sentir un bout de votre être contre moi, sachez qu'il ai accroché par 7 points , ainsi chaque jour de la semaine il me rappellera votre présence ,il réchauffera mon c½ur par ces nuit froide de Brossem. Il me tarde de vous retrouver sur Broquir.
Mais une ombre plane tout à coup, je ne trouve pas les mots, mais j'ai besoin de le savoir , cela me soulagera : N'avez vous pas de prétendant ? Je ne voudrais pas apporter de discorde à cause de mon amour envers vous.
C'est un peu direct mais je ne peux cacher mon caractère.
J'espère ne pas vous avoir offensé avec mon interrogation.

Mais sachez qu'il faudra désormais m'arracher le c½ur pour reprendre votre mèche. J'ai mis beaucoup de temps pour vous exprimer mes pensées qui se bousculent encore.

Vous me manquez beaucoup, j'ai hâte de revenir sur Broquir afin de m'allonger auprès de vous .... Dés notre défense de forteresse, je remonterais sur Gonk pour améliorer ma technique de combat et je me dépêcherais de revenir .

Cher Pelyroja, je vous embrasse chaleureusement, Votre Dévoué Chevalier .

Archibal"

Sans hésiter, Pelyroja se mit à écrire :

" Archibal,

Quel plaisir pour moi que d'avoir de vos nouvelles, sachez que vous me manquez aussi terriblement, j'espere vite vous retrouver.

Je suis terriblement touchée par votre geste vis a vis de ma meche, et sachez que votre coeur, je ne lui souhaite que du bien, et non qu'il souffre. J'espere pouvoir contribuer au mieux à le rendre joyeux.

Je n'ai jamais réellement songé à l'amour. Certains ont essayé d'atteindre mon coeur mais en vain... Mais vous... Vous avez réussi et je ne saurais vous expliquer pourquoi. Lorsque vous m'avez confié pour la premiere fois vos sentiments... Je ne sais comment vous expliquer, mon coeur s'est mis à battre fort, j'ai senti une chaleur montée en moi... J'ai su que vous etiez le seul et bien le seul prétendant que j'attendais depuis fort longtemps... Avec ces mots j'espere répondre à votre question. Et ainsi effacer vos doutes.

Prenez soin de vous, mon amour, je sais combien vous avez du souffrir lors de la bataille, donnez moi au plus vite de vos nouvelles.

Je vous embrasse tendrement...

Pelyroja."

Apres avoir scellé la lettre, elle retrouva le messager :

- Cher ami, si vous pouviez remettre au plus vite cette lettre à Archibal, je vous en serais tres reconnaissante. Voilà une bourse, et une nouvelle monture vous attend à l'écurie. Merci bien à vous. C'est... important



--------------------------------------------
FIN -- Tome 10
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:42




--------------------------------------------
Tome 11 : Un messager Perdu ....
--------------------------------------------


Le messager reçu le message à transmettre à son maitre, il enfourcha son cheval et parti au plus vite pour Brossem.
Au cours du chemin, il essaya de ce souvenir des événements passés mais seulement quelques images arpentait son esprit :
… une guerrière le regard sombre et tenace, une dague à la main tachée de sang enfin il n’avait qu’une image en tête une femme fier et ensanglanté le couteau à la main
… une guerrière magnifique qui s’empressa d’écrire une missive à mon maître
… mais impossible de se rappeler entre les deux, combien de temps je fut inconscient ?

Troublé par la venue d’espion de fuisserage, il frappa rageur sa mouture et galopa dans la plaine, son destrier courrait si vite qu’il y avait un sentiment que le sol prenais feu par la vitesse.

Fier d’avoir chevauché toute la nuit, il arriva à deux lieux de brossem et entra dans la plaine dévastée sans voir signe que cette terre fut habitée. Au loin la silhouette de la forteresse fut soudain beaucoup plus proche, tout entière nimbée d’un noir scintillant, cabrant sa monture devant la forteresse les portes étaient closes.

« Nous avons perdu la bataille pendant mon départ » pensa-t-il.

Fièrement il reconnu le sceau de la guilde royaliste, heureux , il frappa les portes avec le peu d’énergie qui lui restait . Un grand bruit se faisait entendre et on cria :

« Que veux-tu messager »

« J’ai une missive à remettre de toute urgence au Chevalier Archibal de la Garde Royale »

Un long silence entama son excitation , pas de réponse :

« c’est urgent, laissez moi entrer !! »

Puis de nouveau cette voie rauque :

« Messire Archibal a quitté la forteresse et nul ne sais où il peut être. Souhaites-tu te reposer malgré tout ? »

« Non je me doit de le retrouver au plus vite »

Epuisé par le trajet, le messager prit son courage à deux mains et parti pour l’auberge de Brossem

… il est peut être la bas en attendant mon retour …

Arrivé dans la taverne, le messager poussa la porte en bois, une odeur de rôtie, de bière et de sueur se rependais dans la taverne, des cris de joies entre de vieux guerriers s’amplifiaient dans la salle presque vide.

« Aubergiste, aurais tu vu le Chevalier Archibal venir chez toi »
« Oui mon bon, mais il en ai reparti, mais entre nous, si c’est ton maitre, je te conseille de surveiller sa condition physique car, je ne mettrais pas un sou sur son état de forme »

« Comment ose tu parler de mon maitre ainsi souhaite que j’occire ? »

« C’est pour toi mais ton maitre était pale comme la blanche de ce linceul, peut être en aura tu besoin, je ne lui donne pas 2 jours, j’en ai vu mon petit des guerriers et il avait la tête d’un mort vivant, Allez va et tache de le retrouver avant qu’il ne passe aux trépas»

… Voici de bien mauvaise nouvelles, comment est ce possible ? un gaillard comme lui ne peux pas perdre la forme aussi vite…

Reprenant son cheval il parti, à la croisée des chemins entre Le repaire des Brigand et Gonk , il fallait faire un choix, mais lequel, mon maitre ne m’a pas parlé des brigand , allez gonk est plus judicieux.

A bout de force, il aperçu enfin l’auberge de gonk : il poussa la porte avec difficulté et demande d’un voie si faible que l’aubergiste lui fit répéter deux fois :

« Aurais vous vu le Chevalier Archibal dans vos murs »

« Non mon ami cela fait plein 9 lunes qu’il n’est pas venu »

Exténué par le voyage, il pris une chambre et alla s’écrouler sur la couche de paille.

Sa dernière pensée fut :

« Qu’est-il arrivé à mon maitre …. Ces paupières se fermèrent sans mot dire…. »


--------------------------------------------
FIN -- Tome 11
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:48




--------------------------------------------
Tome 12 : Le Vent des Ombres
--------------------------------------------


Archibal promenait autour de lui son regard lorsque Gulliver4, Neness et bien d’autre royalistes prirent position pour la bataille. Les minutes tombèrent lentement mais pas une âme de ces suppôts de Cyrosh ou de Fuisserage ne venais, on entendait malgré tout au loin le fracas des armes, une bataille faisait rage à la croisé des brigands et de gonk.
Tenant fièrement son poste, il était radieux comme un sou , dans la discrétion total il passa sa main entre les plaques de son armures afin d’y sentir la douceur des cheveux de sa bien aimée

… Pourvu que mon valet ai pu arriver sain et sauf à Broquir…

Pris par ces pensées, le chevalier ne vit pas le temps passé, la forteresse est sauve, heureux de cette nouvelle il décida d’aller ce perfectionner un peu, il rencontra un ami moine, fort intéressant je progresserai encore plus et avec rage, il envoya ces premiers coup d’épée sur les libellule géantes, elle ne faisait pas le poids coupé en deux nette, le sang giclais de toute part, les cadavres s’entassais, au bout de 25mn, un regain de jeunesse parcouru le corps d’Archibal, un flue d’énergie apparu il avais encore progresser dans sa frénésie il continua jusqu’à en perdre allène.
Mais par cette intense entrainement Archibal posa un genou à terre exténué par la fatigue, il avait les bras endolori par les coups portées, des blessures superficiels couvrais son corps.
Le jeune moine profita pour le soigner jusqu’à ce qu’une douleur atroce lui perce le cœur, ne voulant pas attirer son ami moine, il serra les dents et garda la douleur au fond de lui .
Regardant au sol pas de sang si ce n’était celui de ces cadavres. Il ne sentait pas le liquide coulé sur son corps

.. Que m’arrive-t-il, j’ai si mal que je ne saigne pas !!!...

… Il me faut me reposer demain j’ai une grand route à faire… j’ai du forcer un peu trop…

Laissant partir son ami en tête, il m’y du temps à ce remettre en selle. Enfin assis, son cops se courba sur l’échine de son destrier .

… je sent mes foreces m’abandonner…

Le vent s’était levé, gonflant le feuillage des arbres et faisant frissonner l’herbe haute de la plaine. Ce vent familier qu’il avait pour le moins senti souffler une fois auparavant lorsqu’il combattait au coté de son Baron, lors d’une attaque massive de forteresse détenu par les Dieux Métal, Murdoc et Sparkman. Ce fut la grande bataille ou le sang séché embaumé toute
la vallée jusqu’à Mérulik. Ce jour par la difficulté de la tache, ce vent m’avais emporté plus d’un fois.

…Est-ce ce même vent ? Ce ne peut pas être cela !!! ….
…j’ai l’impression d’avoir toute mes forces mais que je ne peux maitriser…

Le Chevalier Archibal sentit alors une bouffée de chaleur accueillante l’envelopper entre le temps et l’espace.

Perdu, il tomba de son cheval……



--------------------------------------------
FIN -- Tome 12
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:50




--------------------------------------------
Tome 13 : L'Ile des Ombres
--------------------------------------------


Archibal se réveilla, il n’avait plus d’armure ni d’épée, il se trouvait dans un champ de blé. Les épis étaient balayer par un doux vent chaud, une route de sable blanc se dessinais au loin.

Archibal commença à marcher ces paumes de main effleurais le haut des épis, arrivant sur la route il distingua une petite fillette qui jouais une douce mélodie. Se rapprochant il devina la musique douce et enlaçant ces pensées. Arrivée à ces cotés la fillette s’arrêta et dit :

« Bonjour Archibal, es-tu perdu ? »

…comment pouvais-t-elle connaître mon nom ?...

Archibal ne savais que dire, il rétorqua :

« Qui est tu ? Ou suis-je ? »

Je suis Lydia, je suis la pour guider les nouveaux arrivants et tu es sur l’ile des Ombres. Suis moi, tu a besoin de soin ton cœur se meurt.

« Mais je vais très bien, je suis en pleine forme !! Ou sont mes armures et mes armes ?»

La fillette le regarda et se mis à rire et elle commença à courir.

« Attend moi, ou va tu ? Ne cours pas si vite jeune fille »

Courant à toute allure pour suivre la fillette, des perles de sueurs coulaient le long de son visage, Pourquoi je n’arrive pas à la rattraper pourquoi il fait si chaud ? Mes jambes me trahissent mais que fais-je ici ?

Lydia attend moi, Lydia …. Pely … Pely… attend moi !!!!

La fillette disparu lorsque d’un coup une magnifique tour d’ivoire se dressa devant lui, elle était d’un blanc si pur qu’il ne pouvait pas la regarder. Arrivez devant la porte, deux gros gemmes noires ornée la devanture de la demeure.

Il les poussa et entra dans un long couloir couvert de marbre blanc, de long drap ornais les murs et a son passage il semblait vivre. Au bout d’une éternité, Archibal arriva devant deux portes, au dessus de chaque porte des runes étaient dessinées dans un langage si ancien que je n’en connaissais pas l’origine.
Ce fut alors que la musique de la fillette se fit entendre derrière Archibal, faisant volte face, il fut surpris Lydia était derrière lui.

« Archibal, tu te trouve devant ta destinée, l’une des portes est la justice l’autre la purification. Tu dois choisir. Seul ton cœur pure pourra te guider. Mais sache qu’il n’y a pas de retour possible. Mon Maître rendra son jugement lorsque ton choix sera fait »

Et comme par magie, elle disparu.

« Un Maître ? Quel Maître ? La justice ? La purification ? Mais je deviens fou, PELY PELY AIDE MOI !!! PELYYYYY……



--------------------------------------------
FIN -- Tome 13
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:52




--------------------------------------------
Tome 14 : Le Jugement
--------------------------------------------


Tombé à genoux, Archibal se tenait la tête, il devait choisir : La Justice ou La Purification.

Désespéré Archibal pensa à sa bien-aimée Pely, Pely je suis maudit, Ho Pely si tu étais à coté de moi tu saurais me conseiller. Essayant de trouver tu réconfort il pensa au cadeau de Pely sa mèche qu’il avait cousu sur son cœur.
Archibal tenta de toucher la mèche mais il ne trouva rien, il déchira sa tunique et c’est alors qu’il découvrit l’horreur la moitié de son corps était d’un vert noirâtre et faire pâlir un vivant.

Prit d’effroi à ce qu’il venait de découvrir qu’il en tomba à la renverse. Et tout commença à ce mettre en place. Archibal venait de comprendre.

…ces vertiges à Brosem, …. Les mots de Lydia : ton cœur se meurt …Mais pourquoi ???
« Lydia aide moi j’ai besoin de comprendre » Hurla Archibal.

« Tu m’a demandé Archibal, je vais être clémente, car mon Maître se repose. Je t’accorde que deux questions mais choisis bien . »

Deux questions, deux questions, deux questions ?

« Tu a choisi Archibal, je t’écoute, je ne peux attendre plus longtemps. »

« Voici ma première question : Pourquoi mon corps se meurt ? »

« Archibal, tu choisis bien mal, mais je te répondrais, tu a été imprudent, et tu a fait bien trop d’effort, ta cicatrice n’a pas eu le temps de se soigner et le poison a envahi ton corps. J’attend ta seconde question ? »

Une seconde question vite je doit choisir :

« Pourquoi les portes se nomment La justice et Purification ? »

« Voici ce que j’attendais Archibal,
--la première porte est la justice : tu retourneras sur nedmor le cœur purifié mais tu ne connaîtras plus l’amour.
--la seconde porte est la purification tu retournera sur nedmor le cœur purifié tu continueras à aimer mais tu ne pourra plus défendre l’honneur de ton roy.
Ainsi Archibal ne peux t’en dire plus, le Maître t’attend. Choisis bien Archibal ? »

Me voici mourant, mais quel choix je doit faire, renier les miens pour l’amour éternelle, ou éternellement ne jamais aimer.

Archibal, posa une dernière la main fois sur son cœur en pensant à Pely, et murmura « Pely excuse moi j’ai prêté fidélité sur le Code de la Chevalerie que jamais je ne m’éloignerais de notre Roy. Pely excuse moi…Et une larme descenda sur al joie d’Archibal.

Il poussa la Porte de la Justice



--------------------------------------------
FIN -- Tome 14
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 21:54




--------------------------------------------
Tome 15 : L'Archimage Gabrielle
--------------------------------------------


Archibal poussa la Porte de la Justice.
Un souffle d’une puissance dépassant toute effluence terrestre vint percuter le cœur du Chevalier. Ce fut si violent qu’il en tomba à terre.

Regardant son torse, il n’y avait plus trace de la maladie sa peau était revenu à la normal mais les 7 point liant la mèche de Pely avait disparu.

« Nonnnnnnnnnnnnnnnnn » cria Archibal

« Une voix sorti de nulle part, dit : Archibal, tu a fait un choix, Moi Archimage Gabrielle va le respecter, Archange protecteur de Nedmor ne vais te demander qu’une seul chose pourquoi ce choix , n’aime tu pas ta bien-aimée Pelyroja »

« Bien au contraire, je ne peux que pleurer mon chagrin sera mon éternelle souffrance, mais j’ai prêté fidélité à notre Roy et surtout je ne peux pas renier mon Code de Chevalier, qui doit aider, protéger, et soutenir les opprimés, mon choix fut le plus dur de ma vie mais tel est la vie d’un Chevalier »

« Arfffffffff, Pely, je t’aimerai pour toujours . Que l’on en finisse et renvoie moi sur Nedmor et que mon amour se perde »



--------------------------------------------
FIN -- Tome 15
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 22:00




--------------------------------------------
Tome 16 : La Confirmation
--------------------------------------------


La jeune guerriere galopa furieuse, inquiète. Elle disparut dans les profondeurs des bois maléfiques. Elle avait déjà fait cette route à deux réprises… Elle avait souvent rêvé d’une Déesse, la Déesse Orchydéa. Un soir son rêve lui parut si réel, qu’elle ne put s’empêcher d’aller se rendre, sans même savoir si ce lieu existait, là bas. Elle connaissait les risques, elle savait qu’elle ne serait plus apte à se défendre et que son choix serait irrévocable.

Elle s’avançait dans les bois, elle savait que le moment était proche… Elle ralentit la cadence et caressa son cheval, se pencha et lui chuchota :

- Je suis vraiment désolée…

Quelques minutes plus tard, la monture se laissa doucement tomber, ce qui permit à Pelyroja de descendre sans dommage. Le vent se mit à souffler, et une voix s’éleva au loin…

« Pelyroja… Toi, ici. »

A genoux, Pelyroja sentit son corps sous pression… son armure se détacha, elle ne pouvait rien y faire. Sa dague vola dans les airs et se plaça délicatement sous la gorge de la jeune femme. Comme liée, elle ne pouvait absolument pas se défendre, elle osa parler :

- Déesse ! J’ai grand besoin de vous !

La voix répondit :

« Tu n’es donc pas satisfaite de mon pouvoir divin, il t’en faut plus ! »

La lame se resserra sur la gorge de la femme, une plaie se forma, le sang coulait lentement… La douleur fit osciller la guerriere désarmée. Elle reprit ses esprits tant bien que mal, et hurla de rage :

- Je ne viens pas ici pour votre don ! Mais c’est l’amour qui m’a mené à vous ! Oui ! J’aime ! Et cet homme est en danger !

Pelyroja manquait de souffle, elle avait chaud, et peur… Mais poursuivit avec la même vivacité :

- Archibal ! Voilà son nom… Prenez mon âme et mon sang ! Prenez ma vie ! Mon souffle… Mais rendez lui la force de poursuivre…

Un silence s’imposa, la voix s’éleva :

« Pelyroja… il m’est impossible… »

- Par pitié !!! Elle arracha la lame de son cou de toute sa force, le regard en pleurs, elle supplia la Déesse de ne pas laisser mourir cet homme qui lui avait donné espoir, qui l’avait fait sourire.

« Une jeune femme en détresse, prête à tout par amour, même à laisser sa vie entres mes mains, sache que ton âme et ton sang m’appartiendront, tu pourras aimer... Poursuivre ta route, mais jamais tu ne pourras donner la vie... Soit ! »

Sans même pouvoir répondre Pelyroja se dressa dans les airs, un autel apparut, cette force maléfique l’y mena. Pelyroja pleurait à chaude larme, elle souffrait terriblement, physiquement jamais une telle douleur n’avait parcouru son corps…




--------------------------------------------
FIN -- Tome 16
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde


Dernière édition par Archibal le Jeu 21 Aoû 2008 - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 22:11




--------------------------------------------
Tome 17 : La recherche
--------------------------------------------

Sans même pouvoir dire un mot à Archibal, Pelyroja décida de lui écrire une petite lettre, elle fit préparer une monture pour l'un de ses messagers, ainsi qu'une besace pleine à craquer de nourriture, et une bourse.

Seule, dans sa chambre, elle écrit :

" Cher Archibal,

Vous êtes parti trop vite, sans laisser un petit mot, je ne vous en veux pas...
Je vous ai ouvert mon coeur, vous m'aviez demandé si j'avais un quelconque prétendant, à moi de vous poser la même question... Le doute persiste en moi, malgré que je veuille croire en vous...
Je vis une période de grand doute, et je suis sur le point de laisser ma place de baronne, je n'ai plus la force de me battre contre mon propre camp. J'ai eu, hier dans la soirée, dans mes mains des documents confidentiels... Et j'en arrive à me demander si j'ai vraiment ma place au sein des Royalistes...
Je vous livre mes doutes, dans l'espoir de ne pas être juger une fois de plus...

Prenez soin de vous.

Tendrement, Pely...

Aimeriez vous ... toutefois ma personne si j'abandonnais mon rôle de baronne... Auriez vous le même regard et la même attention pour moi..."

Elle donna la lettre au messager, elle alla préparer son sac... Son entrainement avait pris un peu de retard, elle était plus que déterminée à avancer plus vite...



De nouveau reposé de sa chevauchée, le messager avait dormi plus de 24h. Prenant ces jambes a son cou, il descendit de l’auberge pour sortir sur Gonk.

De nouveau sur son précieux cheval de Dame Pelyroja, il parti à la rechercher de son Maître Archibal.
Il pris alors la direction de Nedmor, passa entre plusieurs flèches de ces ennemis il arriva à l’auberge de son royaume.

« Aubergiste avais vous vu le Chevalier Archibal »
« Non mon ami, il n’est pas passé par ici ces temps ci. »

Il sorti à toute jambes et reparti pour Mérulik, arrivé sur l’auberge il posa de nouveau la question :

« Aubergiste avais vous vu le Chevalier Archibal »
Et il eu la même réponse
« Non mon ami, il n’est pas passé par ici ces temps ci. »

Il sorti à toute jambes et reparti pour Hanse, arrivé sur l’auberge il posa de nouveau la question :

« Aubergiste avais vous vu le Chevalier Archibal »
Et il eu la même réponse
« Non mon ami, il n’est pas passé par ici ces temps ci. »

Il sorti à toute jambes et reparti pour La Tanière, arrivé sur l’auberge il posa de nouveau la question :

« Aubergiste avais vous vu le Chevalier Archibal »
Et il eu la même réponse
« Non mon ami, il n’est pas passé par ici ces temps ci. »

C’est impossible mon Maître est nulle part ou est-il ??

Ne sachant que faire il parti sur la Forteresse de Broquir .

A son arrivé, il frappa si fort qu’il en fit vibré les vitraux violet et bleu des premières fenêtre.

« Ouvrez moi , je doit parler d’Urgence à Baronne Pelyroja. Ouvrez Ouvrez »

Alerté par le bruit, Berta d’un pas sur ouvra et dit :

« C’est encore toi. Que veux tu ? »
« Je doit voir votre Baronne Pelyroja c’est d’une urgence extrême. »
« Il n’y a point d’urgence pour un gueux , attend ici et je s’aurais venir te chercher si elle souhaite d’entretenir avec toi. »

Le messager attendit en faisant les 100 pas dans la cour….




--------------------------------------------
FIN -- Tome 17
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde


Dernière édition par Archibal le Jeu 21 Aoû 2008 - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 22:19




--------------------------------------------
Tome 18 : Inquiétude
--------------------------------------------


Abandonnée, seule face à elle, la jeune femme n’avait plus goût à rien… Pas un signe de la part d’Archibal…

Pelyroja soupira… son cœur souffrait… Elle pleurait de cette solitude si pesante…

- Archibal… auriez vous déjà oublié ma présence en ces terres… Aucun homme ne peut aimer une femme comme moi, je n’aurai jamais du croire qu’il était possible que… ça arrive un jour…

Elle se releva, pris soin d’effacer ses larmes, attrapa ses armes, et laissa ce silence froid derrière elle.

- Il est temps pour moi de reprendre des forces et de mener les Inferum Damnare avec ou sans l’ombre… d’un soupçon… d’amour dans ma vie.

Alors qu’elle se dirigeait d’un pas ferme en direction des portes, pour aller au combat et affronter ces pires ennemis, Berta apparut au fond du couloir, elle n’avait pas l’air contente.

- Dam’ Pely’ voilà que le messager est de retour, il a pas l’air tranquille le p’tit là, il arrête pas de tourner en rond dans la cour.

- Quoi ! Le messager ! Ici même ! Berta prépare au plus vite une monture pour moi ! Je vais le voir sur le champ.

Pelyroja se mit à courir en direction du jeune messager, à peine arrivé, ce dernier se jeta aux pieds de la guerriere.

- Dame Pelyroja, c’est horrible ! Je n’ai pas su trouvé le chevalier Archibal, j’ai cherché partout ! Et pourtant ! J’ai su qu’il était mourrant !

- Leve toi ! Que dis tu ! Archibal mourrant ? Mais c’est impossible, il est… si fort. Nous devons nous rendre au plus vite… Mais ou…

Elle réfléchit comme elle put, impossible de garder son calme, elle ne pouvait se contrôler en sachant que l’être qu’elle chérissait le plus était sur le point de s’éteindre… Elle donnerai sa vie, son cœur pour lui donner à nouveau un souffle de vie. Une larme coula sur sa joue, elle brûlait…

Sans dire un mot, elle s’en alla… Le messager hurla :

- Mais ou allez vous !!!

Elle s’arrêta, et dit :

- Laisse moi !!! Reste ici, et si par on ne sait quel Dieu Archibal revient… dit lui tout simplement que je suis allée offrir… mon âme, mon sang… qu’il ne cherche pas à me retrouver…

Elle sauta sur sa monture, Berta qui n’avait jamais exprimé aucun sentiment, laissa une larme couler sur sa peau rude, elle connaissait ce lieu maléfique ou sa dame se rendait, et savait qu’il était fort peu probable qu’elle revienne… vivante…




--------------------------------------------
FIN -- Tome 18
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 22:28




--------------------------------------------
Tome 19 : Un revenant d'Outre Tombe
--------------------------------------------



L’Archimage Gabrielle prit la parole :

« Chevalier Archibal, lève toi, ton cœur est pure et noble, j’ai eu vent de tes prouesses pour défendre l’honneur de notre Roy.
Ton choix est noble et tu a su choisir le juste chemin. Ainsi par mon Nom : Protecteur de Nedmor : je proclame : »

Gabrielle semblait s’envolé dans les airs, son bâton d’ébène noir ou luisais un superbe joyaux commença à s’illuminer .

« Archibal par ta noblesse, Je déclare ta vie exemplaire et je te charge de deux missions, la première est de continuer sur la voie de la Chevalerie, la seconde par ta bonté, ton amour pour Pelyroja est sauf, tu devra la choyé et être à ces cotés. Afin que tu n’oublie ce serment, il sera gravé par les runes anciennes à l’emplacement même de ton cœur, tu ne pourra jamais l’effacer mais sache que si tu renies ta promesse, tu passera au trépas sans aucun retour. »

C’est alors que le joyau laissant un éclair et vint frappé le cœur d’Archibal. , Archibal ne put échapper un cri de douleur et il en perdît la conscience.

Une chaleureux rayon de soleil vint caresser la joue du Chevalier, il ouvrit les yeux et regarda autour de lui, il avais son armure son épée était adosser à une chaise sa besace au sol.

Je connais cette endroit dit Archibal « C’est Nedmor »

Ai-je rêvé, depuis combien de temps suis-je ici ? Il retira son armure avec prestance et découvris au niveau de son cœur un demi arc de cercle fuyant et plusieurs runes qu’il ne comprenait pas.

« Ce n’est pas un rêve »
« Pely, mon Amour, je suis de retour, je t’aime encore plus que jamais, l’Archange a tenu sa promesse »

Il prit ces affaires et et commença les préparatifs pour son retour vers Broquir


--------------------------------------------
FIN -- Tome 19
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 22:32




--------------------------------------------
Tome 20 : A la recherche de son Amour
--------------------------------------------



Le soleil commença à se lever lorsqu’Archibal se réveilla doucement. Il était dans un bon jour et c’était bien reposé. Il avait fait un doux rêve si agréable, il avait rêvé de sa bien-aimée, qui était revenu le voir à Brossem, elle était allongé près de lui en lui murmurant des mots doux.

« Comme elle me manque, n’aurais je jamais assez de répit pour l’enlacer et lui éprouver mon amour »

Archibal commença à regrouper ces affaires afin encore d’améliorer sa technique de combat, lorsqu’il découvra sa tunique du sang !

« Du sang, aurais je reçu un coup sans mon apercevoir » Archibal ne vit rien pas de blessure ce n’est pas son sang, au sol une grande tache de sang coagulé d’une noirceur tel qu’ Archibal en fit un mouvement de recul.

« Pely est ce toi qui est blessé à ce point !!! Il me faut en avoir le cœur net !!! »

Faisant au plus vite, il parti pour Broquir, arrivé sur les lieux , la forteresse était presque vide, et sur le sol jonchais de nombreux cadavres , une grande bataille avait lieu.
Archibal descendit de son cheval et courut en direction des appartements de sa Pely. La porte était fermé et deux gardes agressifs surgit pour s’opposer à Archibal.

« N’avancez plus Chevalier, vous n’avez pas accès à cette partie du château. »
« Le baron ne vous y autorise pas »
« Gardes vous avez du faire un lap suce, votre Baronne est une grande amie à moi »
« Chevalier, La baronne Pelyroja n’est plus la maitresse de ces lieux, et c’est bien notre Baron Bypass maintenant qui en détient les clés, notre ex Baronne a préféré qui son poste pour des raisons qui nous sont inconnu, veuillez maintenant Chevalier Archibal rejoindre l’autre partie du château »

Ne voulant pas sortir les armes dans cette demeure, Archibal parti vers les cuisines , peut être y trouvera-t-il Bertha la dame de compagnie de son amour Pelyroja.

Il entra en cuisine et trouva Bertha qui s’affairait au fourneau.
« Bertha, c’est Archibal, me reconnaissez vous ? Veuillez me dire ou se trouve votre maitresse Pelyroja . »
« Sir Archibal, je suis si heureuse de vous revoir, il y avait si longtemps, j’ai peur de ma maitresse, je n’ose plus aller la voir, elle part dans la nuit et en reviens couverte de sang, elle a le regard sombre, il faut vraiment faire quelque Sir Archibal, j’ai peur »
« Savez vous ou elle est en ce moment ? »
« N’ayant plus de nouvelles elle parti dans les bois dévastés de Brossem, mais j’ai eu vent par un aventurier qu’il y a croisé une guerrière envouté par les démons , je n’ose pas croire que ce soit ma maitresse , elle est si gentil généreuse. »
« Très bien , j’y part de suite et je tacherai de la trouver »

Ainsi ayant eu vent de ces nouvelles peu réjouissante Archibal reparti pour Brossem, arrivé sur les lieux il y rencontra un magicien qui méditait.

« Salut l’ami auriez vous croisé une grande guerrière, elle a toujours un mot doux lorsqu’elle croise quelqu’un et sa beauté n’a pas d’égal »
« Messire, je n’ai point rencontré une tel personne, mais une guerrière oui j’ai croisé , elle était bizarre comme envouté par un démon qui la poussais à tuer , elle avait sauf de sang et une grande blessure au flanc j’ai pu voir »

C’est bien cela , je n’avais pas rêvé cette nuit Pely était venu au près de moi , le sang était bien le sien.

« Magicien , de quel façon je peux faire partir un démon ? »
« Messire, il n’y a pas de solution simple. Pour faire partir un démon, il vous faudra tuer la personne qui en ai possédé, après faites lui boire ceci, et peut être que la personne reviendra à la vie, cette élixir a la propriété de ressuscité les morts mais il faudra lui donné peu de temps après sinon il sera trop tard »
« Merci l’ami , j’espère que ce n’est pas la personne que je recherche qui ai possédé mais je conserverai précieusement remède »

Archibal reparti et une nouvelle quête lui était prescrite retrouver au plus vite son amour…..


--------------------------------------------
FIN -- Tome 20
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 22:35




--------------------------------------------
Tome 21 : La Déesse de l'enfer
--------------------------------------------


Il n'y avait plus rien à faire, ensanglantée et souffrante la jeune femme n'avait plus un soupçon de force pour se battre contre ces forces maléfiques... La fievre et cette douleur aigu qui lui coupait le souffle à chaque fois qu'elle renonçait à cette voix l'affaiblissait.

Elle avait quitter Broquir en quête de ce pouvoir divin qu'elle avait vu dans ses rêves... Elle avait enfin prouvé qu'elle était digne de porter une dague, avec son nom gravé PELYROJA. Alors que sa vengeance venait tout juste de commencer, elle tomba amoureuse d'un homme, quelques mots avaient suffit à envouter la jeune femme. Elle se laissa emporter par les douceurs de l'amour.

"Archibal...."

Lorsqu'elle su que son tendre aimé était mourrant, elle se rendit à nouveau dans ces bois, et y laissa tout ce qu'elle aimait...

" Tu devras quitter ceux que tu aimes le plus, l'Inferum Damnare, et former l'Ordre du Chaos, répandre la terreur sur les terres d'Alidhan, et mon savoir, tu tueras selon mes désirs, mais tu aimeras Archibal, sans pouvoir lui offrir des enfants. Si tu t'opposes à mes choix, alors une douleur aigu viendra te frapper, tu perdras ton sang et souffrira terriblement ! "

Nous étions sur le point de perdre Broquir par ma faute... Je n'étais plus baronne... Mais toujours là... Je fuis cette nuit sans prendre le temps de soigner ma blessure, car John Wood avait lui aussi changé depuis quelques jours, il ne cessait de marmoner "chaos". Ne connaissant pas les limites de cette sorcière, je preférais fuir et mettre fin à mes jours.

La guerriere allongée sur le sol, avec ses dernieres forces saisit de quoi écrire une dernière missive...

" Archibal,

Seul les Dieux savent si ce mot vous parviendra... Sachez que je vous aime, et c'est pour vous aimer que je me meurs aujourd'hui... Je n'ai pas beaucoup de force, et je me dois d'en garder pour m'infliger le coup fatal...

Prenez soin de vous, et tous nos amis, ne pleurez pas cette mort, je ne suis plus rien aujourd'hui, et je préfére m'enfuir au ciel pour nous éviter trop de souffrance...

J'ai cru bien faire... et j'ai eu tord...

Si par malheur, quelqu'un me retrouve TUEZ MOI.

Pelyroja... "

Elle posa sa dague au sol, et choisit de prendre son sabre...

" Pelyroja ! Tu m'appartiens, je décide de ta mort ! "

- NON ! JE DECIDE DE MA MORT !

Armée de son sabre, elle s'enfonça son sabre avec violence plusieurs fois. Sa tête heurta le sol, le regard éclairait, elle se sentait libre...

Allongée et baignant dans son sang, elle pleurait pour que la mort vienne jusqu'a et que ce cercle infernal cesse...



--------------------------------------------
FIN -- Tome 21
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
pelyroja

avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Jeu 21 Aoû 2008 - 22:59




--------------------------------------------
Tome 22 : Lien Brisé
--------------------------------------------


Tout doucement j'ouvris les yeux, le soleil qui brillait m'aveugla... Physiquement je ne sentais plus rien, je ne souffrais plus mais... j'étais vivante !

Les larmes ne tarderent pas à monter et innonder mon visage, je ne souhaitais que mourir, j'etais un monstre...

Quelqu'un arrivait, j'osais tenter de me relever, impossible... j'étais comme ligotée !

C'est là qu'un ricanement rompit le silence... BYPASS ! je ne pus me retenir de hurler.


- Eh oui ma douce moitié, pensais tu donc pouvoir echapper à l'Inferum Damnare aussi facilement ! Oh non ! Nous devons te sauver de cette pourriture de sorciere...

La rage monta en elle :

- N'as tu donc aucun respect ! Tu ne penses qu'a toi et ta petite personne sale moine ! Sache que Pelyroja m'appartient et qu'elle répandra que l'Inferum veuille ou non la terreur !

Ricanements...

Sans mal je réussi a rompre les liens qui me tenaient prissionnière. Bypass resta de marbre, confiant, j'etais sans arme, vétu d'une simple chemise... Je bondis sur lui avec rage et lui arracha des dents une poignée de viande. Son cou se mit à pisser le sang, abasourdit il ne bougeait pas. La bouche ensanglanté, mes gestes étaient guidés une fois de plus par cette sorciere... "Tue le Pelyroja... Offre moi sa vie"

Je pleurai... de mes propres mains je lui brisai le coup... Et le laissa pour mort au sol...




--------------------------------------------
FIN -- Tome 22
--------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Sam 23 Aoû 2008 - 1:05




--------------------------------------------
Tome 23 : L'Affrontement
--------------------------------------------


Suite à tout ces événements , le Chevalier Archibal arpentait les contrées d'alidhan accompagnés de son jeune et fidèle écuillier.

Au détour d'un chemin , il découvrit un mendiant, comme il était courant dans la région, surtout des voleurs qui souhaite s'enrichir sur le dos des vieux aventuriers d'alidhan.

Au bout de quelques lieux , Archibal stoppa, le mendiant l'avait interpellé, il fit volte face, et retourna sur son chemin, il descendit de son fidèle cheval et fit face au mendiant :

"Mon ami, as tu besoin d'un peu d'eau ou une petite cuisse d'ours fraichement tué"

Le mendiant fit face et alla ce cahcer derrière un arbre.

"Messire, vous êtes si généreux, mais vous me faites peur .. non .. laissez moi .... je suis si jeune .....je ne veux pas mourir"

"Que dit tu , pourquoi aurais tu peur d'un noble guerrier"

"Messire, tout les guerriers n'ont pas votre indulgence..."

Archibal stupéfait par cette remarque, commença à comprendre que sa bien aimée fut dans les parages , NON ce n'est pas elle , elle n'a pas pu passé du coté obscure aussi vite.

" Tu es toujours la ??? ... je ne te poserai qu'une question ? ..."

" oui messsireeeeee....."

"Ton guerrier, l'homme qui te fait si peur, peu tu me le décrire , me dire à quoi il ressemble afin que je puisse le poursuivre, car mon code de chevalier n'a qu'une seule valeur , protéger les faibles et je serais la pour te venir en aide"

"Messire, ce n'est pas un homme, mais une femme, elle détient la dague de la mort, ces yeux sont noir et son coeur est rouge comme la lave, elle ne fait fit de son code, elle est possédé par les démons, messire fuyez et surtout ne la croisez pas"

"Bien mon ami, n'aie crainte de moi , je te laisse cette fiole d'eau et ce jambon pour te remettre, merci à toi, j'ai un long chemin à faire"


Archibal remonta sur son cheval et parti au galot.

"Une femme, ...avec une dague ..., prit par les démons .... guerrière ....NON ce n'est pas possible pas mon amour"

Exténué par le chemin fait , les forêt exploré Archibal alla ce repose à l'auberge dévasté.


-------------------------------------------

L'aube se levait , la brume au raz du sol, la rosée sur les fleurs annoncais une bien belle journée, Arhcibal ouvrit les yeux, il n'avais pas dormi de la journée , son tatouage de l'Archimage lui faisait mal, il savait que sa bien aimée n'était pas loin de sa position.

Il remit son armure, son épée luisant manquait de combat cela faisais déja si longtemps.

Sortant tranquilement de l'auberge , l'occasion est trop belle un renaissant pour refaire ces armes et surtout penser à autre chose.









Arff quelques feuille mais il part non, non reviens.. débiter, archibal regarde partir son ennemi.

Bon je me doit de retrouver mon amour.

Remontant sur les forêt dévasté mais c'est un moine, allongé la tête sur l'épuale sans vie.

"Nonnnn Pely, Pourquoi !!!!!!!! "

Au bour de deux jours en quête à tourner et retourner la forêt , il ne trouva pas sa bien aimée.

Alors Archibal rentra triste sur Brosem ....



--------------------------------------------
FIN -- Tome 23
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
pelyroja

avatar

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Sam 23 Aoû 2008 - 1:51




--------------------------------------------
Tome 24 : Chaos
--------------------------------------------


Le néant... Je ne ressentais ni haine, ni amour, mon coeur ne battait plus comme auparavent, ma soif de sang était devenu trop forte.

Je parcourai les bois à la recherche de viande fraiche... C'est là que mon chemin croisa celui d'un jeune homme qui porte le nom de Vorus. Dans ma petite tête cette voix s'éleva :


"Pelyroja... Il est venu le temps de quitter les tiens ! "

- NON ! JAMAIS !

Une douleur aigu transperça la jeune femme, elle se retrouva au sol larmoyante. L'homme s'approcha, le regard noir, il tendit un parchemin cellé.

" Prend donc et signe ! L'Ordre du Chaos arrive enfin sur nos terres ! Tu dois m'obeir et agir en fonction de mes besoins ! Sinon Archibal mourra ! "

- Archibal... Ou etes vous... Vous me manquez tellement, si vous pouviez savoir combien je souffre de ne pas être à vos cotés...

Je pris malgré moi ce parchemin et signait... L'Inferum Damnare n'était plus maître de moi même, le Chaos surgit enfin pour répandre la terreur et l'horreur au sein du Royaume Royaliste.

" Maintenant... Va donc sur Nedmor et tue les tous ! "

Pourquoi Bypass ne m'a t-il pas laissé mourir... Mon devoir est d'anéantir l'armée de Galoregor, de répandre la vrai foi divine qui doit guider nos pas et nos geste, tuons sans culpabiliser, tuons nos freres sans hésitation, tuons ceux qui nous genent.... Je brûle d'envie de vous voir me supplier de vivre, de vous voir agoniser sous ma lame. Les plus fort et les plus démoniaque seuls survivront à l'antichambre des tenebres !


--------------------------------------------
FIN -- Tome 24
--------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Archibal
Todo Modo
Todo Modo
avatar

Nombre de messages : 1436
Age : 48
Localisation : ile de france (par obligation de travail)
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   Sam 23 Aoû 2008 - 2:20




--------------------------------------------
Tome 25 : Révélation
--------------------------------------------


"Maitre, Maitre, réveilliez vous !!!!!"

"Que ce passe t-il mon ami, malgré ma mauvaise nuit, et mon cauchemar, qu'est ce qui se passe afin que tu sorte de mes rêves ?"

"Maitre, j'ai de bien mauvaise nouvelle à vous annoncer, les missives courent dans tout Nedmor et je pense qu'il me fallait vous en avertir"

"Alors que ce passe t-il ? PARLE !!!!"

"Maitre, je ne veux pas vous voir en colère, vous êtes si bon , mais , si je peux Maitre, le Chaos règne sur Nedmor, les gardes du Roy courent dans tout les sens, une guerrières a pour mission , de nous exterminer, Maître il faut faire quelque chose"

"Que dit tu !! as tu des preuves de tes paroles avant que ma colère ne se prenne sur ta pauvre tête !!"

"Mon Maitre, les nouvelles se rependent rapidement vous en êtes témoin, vous êtes fidèles au code et c'est pour cela que je suis encore à vos cotés , mais je présume que votre bien aimée est passé du coté obscure, je ne vous donne que mon avis des rumeurs"

"Bien tu sais ce qu'il te reste à faire, prépare notre retour, nous irons éclaircire ce malentendu"

Préparatif fut vite fait. Chevauchant, sur Nedmor, Archibal vit au loin son amour.

"Pelyyyyyy, Pelyyyyy, ......"

" La guerrière se retourna et vit une jeune guerrier approché, elle se disait à encore une âme qui y passera"

Archibal fit face et ne vit qu'une guerrière tacheté de sang. le Regard noir avec un large sourire.

" Pely, c'est moi que t'arrive-t-il"
"Je ne peux pas te laisser faire, sans sortir mon arme , ma pely , je t'aime , pourquoi autant de tuerie, répond moi mon amour "

Une douleur repris sous l'armure d'archibal, le sceau de l'Archimage reprenais ....


--------------------------------------------
FIN -- Tome 25
--------------------------------------------

_________________
Chevalier Archibal
Forgeron (Maudit) de la guilde
Assassin de la Guilde
Gestionnaire des quêtes de la Guilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.archibal.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Livre d'Archibal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Livre d'Archibal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Skavens] Réactions sur le nouveau Livre d'Armée
» Autorisation de voir et de récuperer un dénommé livre , "Les Secrets des Erothain".
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.
» nouveaux livre d'armée ork
» Le Livre des Merveilles ("Le Devisement du Monde") - Livre premier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Garde Royale :: Hors Guilde :: Rôle Play-
Sauter vers: